Belle rencontre #10 : Marine De Nicola alias Momo - Julie

Belle rencontre #10 : Marine De Nicola alias Momo

Hello Hello,

Je reviens aujourd’hui avec un  post un peu spécial. Il s’agit bien d’une interview. Mais le sujet est un peu différent puisqu’il s’agit ici du combat d’une jeune femme contre le cancer.

Je vous laisse avec ses mots…

         

Ma vie était parfaite.

Jeune, fraîche, ambitieuse, j’habitais Pékin, ville mêlant tradition et modernité et évoluant au cœur du boom économique asiatique.

J’avais un job que beaucoup m’enviaient. J’étais… star. Pas besoin de diplôme ou de stage pour décrocher ce boulot là. Un peu de culot, une pincée de talent, et d’application du principe de « se trouver au bon endroit au bon moment » et POUF ! je m’étais retrouvée sur les devants de la scène, des millions d’yeux bridés rivés sur moi.

Je suis votre amie, votre voisine, votre fille, votre sœur ou peut-être un peu vous.  Jusque là chanteuse pop en Asie, je vivais une vie de rêve … lorsque le cancer a débarqué sans crier gare. Sur mon blog, je raconte ma vie passée, mes douloureuses journées à travers la maladie et ma renaissance. Je m’appelle Marine, 25 ans, et j’ai reçu le baiser d’un ouragan.

Marine De Nicola – Extrait de son blog Kiss of Hurricane

Kiss of hurricane
Crédit photo : Tristan Haddad

Vous l’aurez compris l’interview qui va suivre n’a rien à voir avec les autres.

Un témoignage plein d’espoir, une histoire merveilleuse et bouleversante.

Bonne lecture citronnée 😉

Julie -Mademoiselle est jolie : Pouvez vous vous présenter ?
Marine alias Momo : Je suis Marine mais on m’appelle Momo. Je suis chanteuse, blogueuse et semeuse d’espoir. J’habite à Toulouse.

Marine DeN
Crédit photo : Martin Singla

Que faites-vous en ce moment ?
En ce moment je commence à écrire mon livre (suite à mon blog), j’enregistre de nouvelles chansons en studio et je milite pour briser les tabous face au cancer. C’est pourquoi je choisis de continuer de raser mes cheveux.

Quel est votre parcours professionnel ?
Avant j’étais chanteuse pop en Chine. Cela faisait 3 ans que je menais cette vie lorsqu’on a découvert mon cancer.

Vous êtes connue en Chine, pouvez-vous nous parler de cette période de notre vie ?
En Chine, on peut dire que j’étais connue. J’écumais les plateaux TV, salles de concerts, diners mondains etc … C’est une période de ma vie qui m’a énormément appris. J’ai à la fois découvert la culture chinoise et les dessous du show-business. Ce n’était pas facile tous les jours mais je m’estime très chanceuse d’avoir connu une telle expérience.

Comment avez-vous vécu l’annonce de votre cancer ? Comment cela s’est passé ? De quel cancer s’agit-il ?
Mon cancer est un lymphome de Hodgkin, en d’autres mots un cancer des ganglions. Je me sentais très malade depuis des mois et je toussais beaucoup. Les docteurs chinois ont découvert une tumeur de 15 cm entre mes deux poumons, sur une radio. J’ai été rapatriée en France immédiatement. J’étais à bout de forces, j’ai failli y rester. Ce moment m’a ouvert les yeux sur beaucoup de choses de la vie. J’ai eu extrêmement peur de mourir.

Pourquoi être rentré sur Toulouse ?
Je suis rentrée à Toulouse car c’est la ville ou j’ai grandi et mes plus proches amis y vivent. J’avais besoin de leur soutien.

Comment avez-vous vécu la maladie ?
La maladie est quelque chose de très difficile, je l’ai évidemment mal vécu. Mais grâce à l’humour de mes proches j’ai réussi à ne pas sombrer dans le désespoir.

Par quelles étapes êtes vous passée ?
Je suis passée par la peur, puis la niaque, qui ne m’a pas lâchée pendant de nombreux mois. J’ai eu des moments de déprime, mais très peu. Enfin, après la fin des traitements, j’ai ressenti de la colère et de la révolte.

Où en êtes-vous justement dans ce combat ? Comment vous sentez-vous ? 
Je suis en rémission, c’est exactement entre la maladie et la guérison. Le corps est encore faible, le mental aussi. Il y a des risques de rechute et le suivi est très rapproché. La rémission dure 5 ans, selon les docteurs. Apres 5 ans, on est guéris. Personnellement, je me sens très fatiguée et j’ai des problèmes osseux, musculaires et des troubles de la mémoire à cause des chimios. J’ai aussi des coups de blues de temps en temps, mais malgré tout cela on peut dire que je vais globalement bien. Je me sens extrêmement chanceuse d’avoir survécu et je veux maintenant profiter de la vie pleinement et aider les autres malades à s’en sortir.

Où avez vous puisez cette force de lutter contre le cancer, de le battre ?
Je ne sais pas où j’ai puisé la force, mais elle était la, bien présente en moi.

Comment est né votre blog “Kiss of a Hurricane – Le baiser de l’ouragan” ? Pourquoi ce nom ? Qu’est ce qui vous a envie de partager votre expérience ? Pourquoi un blog ?
En tant que chanteuse et artiste j’avais besoin de m’exprimer, mais j’étais trop faible pour chanter alors j’ai décidé d’écrire. De nombreux lecteurs m’écrivent, me soutiennent et me disent que mon témoignage les aide. Maintenant que je vais mieux je suis heureuse de pouvoir à nouveau chanter.

Marine photo
Crédit photo : Julien T. Occelli

Où puisez-vous l’inspiration ?
Je puise mon inspiration dans tout ce qui m’entoure, plus principalement dans la beauté qui se trouve partout autour de nous et que l’on ne voit pas forcément.

Qu’avez-vous ressenti en publiant votre premier clip chauve, cancéreuse mais heureuse et battante ? 
En publiant ce clip j’ai ressenti une forme de fierté, et surtout le sentiment de faire passer un message important. Je veux briser les clichés. Je prépare actuellement un second clip, cette fois sur mon titre original.
La chanson, intitulée Crab Killers, porte le nom d’un gang qui lutte contre la maladie. La belle a décidé de faire intervenir des bénévoles pour le tournage de son clip – sortie prévue en septembre.

Quels sont vos projets ? Vos objectifs ?
Je suis actuellement aussi en train de travailler sur l’écriture d’un livre.

Quelle est votre journée type ?
Je n’ai pas de journée type. Je déteste la routine, pour être honnête.

Quels conseils pouvez-vous donner aux personnes qui vivent avec le cancer ?
Le conseil que je donnerais serait de prendre cette maladie comme une opportunité de reprendre à zéro, une nouvelle chance. Et de faire de tout ça quelque chose d’utile et de beau.
Comment vous changez-vous les idées ? 
Je me change les idées en allant danser en boîte de nuit ! Et oui, je suis une jeune femme de 25 ans 🙂

Aimez vous visiter des blogs ? Aller sur Youtube ? Les réseaux sociaux ?
Je regarde beaucoup de vidéos sur Youtube, cela me détend et m’apprend beaucoup sur les tendances du moment. Chacun peut s’y exprimer, je trouve ça dément. J’utilise les réseaux sociaux comme outils de communication. Surtout Facebook, twitter, instagram. Je ne suis pas fidèle a un ou plusieurs blogs en particuliers, je navigue.

Quelles sont les vidéos que vous aimez le plus regarder ?
Les vidéos de cover d’artistes inconnus. On trouve des pépites !

Comment décririez-vous votre style vestimentaire ?
Sexy-classe. (enfin j’essaie !)

Votre musique du moment ?
“Lean on” de Major Lazer pour danser, “Le temps qui reste” de Reggiani pour vibrer.

Votre série du moment ?
L’incontournable Game of thrones 🙂

Votre film préféré ?
Into the wild, le scaphandre et le papillon, Amélie Poulain.

Votre plat préféré ? D’où est-il originaire ?
Le canard pékinois bien sûr !

Votre parfum/odeur préféré ?
Je change très souvent, je me lasse vite !

Quel est votre indispensable beauté ? Votre indispensable mode ?
Mon trait d’eye liner et mes boucles d’oreilles aussi grandes que des assiettes !

Quel est votre astuce beauté ?
Sourire.

Quel est votre secret pour être toujours au top ?
Me rappeler la chance que j’ai d’être toujours en vie.

Quel est votre rêve le plus fou ?
Faire une différence dans ce monde.

Une anecdote drôle à nous raconter ?
Quand j’étais petite, j’avais des dents de lapin et on m’appelait Bugs Bunny.

Quels sont les défauts et qualités à retenir ?
Qualité: Force. Défaut: Instabilité.

Qu’est-ce qui vous énerve chez les autres ?
Exactement ce qui m’énerve chez moi.

Un message à faire passer à mes lecteurs ?
Si vous avez un corps qui fonctionne et des gens qui vous aiment, alors vous êtes déjà très très heureux !

Un mot pour la fin ?
À bientôt.

L’interview est fini, merci à Marine d’avoir accepté de partager un zeste de son histoire. Vous pouvez la retrouver sur Facebook, Twitter, son compte Youtube, et son blog.

A bientôt,   

Julie – Mademoiselle est jolie

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge
Revenir en haut de page