Ces choses qui ont changé... - Julie

Ces choses qui ont changé…

La COP21 est terminé, un accord a été signé. Un petit pas pour l’homme mais est-ce vraiment un grand pas pour l’humanité ?

Je suis née dans une petite ville du Sud-Ouest, j’y vis et j’y ai grandi. Au fil du temps j’ai vu les paysages changer, la nature évoluer, l’homme prendre plus de place…

iceberg

Parfois j’ai peur de la planète que nous laisserons aux générations futures. Je me pose des questions. Beaucoup de questions. Je réfléchis sur les gestes à adopter. Je sais que je ne tri pas suffisamment, je laisse l’eau couler trop longtemps quand je fais la vaisselle, je prend des bains, j’utilises des produits chimiques… J’ai acheté des livres. J’adore lire.

Depuis un moment, je fais remarquer à mes proches les choses qui ont changé. J’ai eu envie de vous parler de ces changements que j’ai pu observer et qui – je pense- sont liés au réchauffement climatique.

Ces petites choses qui sont si différentes de mon enfance :

Il y a eu de nombreuses constructions, elles poussent comme des champignons, malheureusement certaines des années après sont toujours à louer ou en vente…
Les mouettes et goélands ont fait leur apparition depuis quelques années – autrefois on ne pouvait observer ces oiseaux que lors de mauvais temps au large – alors que nous sommes à plus d’une heure de l’océan.
En été, la Garonne est presque à sec, d’ailleurs des pêcheurs arrivent à avancer jusqu’à la moitié du fleuve, cela même alors que des troncs, des pierres encombre le passage au pied des ponts et forme des barrages naturels. En hiver les inondations sont de plus en plus fréquentes.
Depuis les coteaux, on peut parfois observer une sorte de brouillard grisâtre, je reste persuadée qu’il s’agit de pollution surtout en journée pendant les beaux jours.
En ville et même dans la campagne, il est fréquent de voir des papiers et des sacs poubelles voleter. Tout comme nous retrouvons des chewing-gum et des mégots de cigarettes éparpillés au sol. La France est réputée touristique, pour ma part je la trouve très sale !
Les panneaux publicitaires fleurissent sur les bords de nos routes même là où la nature devrait être sauvage.
Le climat change, à cette époque de l’année il devrait faire un froid de canard depuis un moment hors aujourd’hui il faisait bon.

 

Je vous ai listé ce à quoi j’ai pensé, j’en oubli surement énormément ce qui est plutôt inquiétant.
Que restera-t-il de notre planète dans quelques années ?
Comment vont pouvoir vivre les générations futures ?
Combien d’espèces vont encore disparaître ?
Combien de peuples vont devoir fuir à cause de la montée des eaux ?

Hellocoton – TwitterFacebookInstagramPinterestInspilia

Julie – Mademoiselle est jolie

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge
Revenir en haut de page