Rencontre #2 « Les gens biens » : Mariel infirmière et blogueuse

Je reviens aujourd’hui avec la seconde interview de rencontre avec des gens biens. A cette occasion, j’ai posé mes questions à Mariel une jeune maman qui arrive à allier deux professions infirmière et blogueuse. Vous la connaissez surement sous le pseudonyme « le blog de néroli ». Je regarde surtout ses vidéos plus que je ne lis son blog. Ce que j’apprécie chez cette femme ? Sa spontanéité et son naturel. Dans ses vidéos, on peut voir qu’elle est elle-même, sans chichi ni faux-semblants.

Je suis ravie de vous proposer cette interview destinée à connaître un peu mieux Mariel et à vous faire entrevoir sa vie professionnelle. J’ai pendant longtemps eu envie de me diriger vers le social [j’ai un BEPA Services aux personnes] et en BAC Professionnel, je pensais me tourner vers le métier d’infirmière [je ne me sentais pas de passer le concours par manque de maturité et par crainte de l’échec. J’ai été secouriste dans l’idée d’évoluer dans un milieu similaire].

Julie – Mademoiselle est jolie : Afin de se mieux te connaître, peux-tu nous dire la première chose que tu fais le matin ?
Mariel :
Quand je ne travaille pas, c’est-à-dire quand je n’ai pas être debout dans la minute qui suit la sonnerie (stridente !) de mon réveil, je traîne un peu sur mon téléphone, avant de mettre un pied par terre. Je sais, c’est très mal !

Qu’as-tu dans ton sac à main ?
Hormis les classiques (portefeuille, clés, téléphone), j’embarque toujours une batterie externe de secours, le rouge à lèvres que je porte ce jour-là, et un roll-on aux huiles essentielles contre le mal des transports.

Que fais-tu en ce moment ?
Je surveille le babyphone (ma fille va bientôt finir sa sieste), je sirote un vert de thé glacé à la menthe, et j’écoute un peu de musique.

Quel métier aurais-tu détesté faire enfant ?
Poissonière : j’ai une phobie des crustacés, mollusques et autres poissons (et des fonds marins en général), ce serait de loin le pire métier pour moi !

Quel métier voulais-tu faire ?
Gouvernante dans un hôtel, car j’étais persuadée que les salariés d’un hôtel avaient le droit de piquer les miniatures des shampoings et les mini savons (auxquels je vouais une passion très étrange lorsque j’étais petite !).

Que trouve-t-on sous ton bureau ?
Une grande boîte en carton blanc dans laquelle je planque les câbles de mon ordinateur et de mon imprimante, et mon matériel de scrapbooking.

Quels sont tes points forts et tes points faibles ?
Je suis quelqu’un de profondément altruiste et généreux, mais je suis également très attachée à certains principes (respect, politesse) ce qui fait que je suis souvent déçue par les gens pour lesquels cela n’est pas important…

Peux-tu nous parler, dans les grandes lignes, de ton parcours ?
Je me suis lancée dans des études d’infirmière à l’âge de 19 ans, après m’être beaucoup renseignée sur ce métier qui aujourd’hui me passionne. Je me suis plus ou moins spécialisée dans les soins d’urgence, et ai une véritable attirance pour les services de pointe : soins intensifs, salle de réveil… Je m’y épanouis beaucoup !

Peux-tu nous expliquer tes choix d’orientation ?
Je cherchais un travail dans lequel je me sentirais utile, qui me permettre de travailler avec l’humain et de vivre une réelle vie d’équipe. J’ai besoin d’un cadre structuré tout en ayant une aversion à la routine, ce qui fait que le métier d’infirmière me correspond totalement !

Tu es blogueuse et infirmière. Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ces deux métiers ?
Le métier d’infirmière est très terre à terre, stressant et parfois très dur psychologiquement. J’ai ouvert mon blog pour parler de mes différentes passions, et trouver un passe-temps plus « léger » et parfois futile, histoire d’ouvrir une bulle virtuelle qui me donne une vraie bouffée d’air frais. Et c’est réussi !

Quelles sont les missions principales d’une infirmière ?
En soins intensifs et salle de réveil, je prends en charge les patients nécessitant une surveillance accrue. J’effectue des soins techniques (pose de perfusions, prises de sang, pose de sonde urinaire…) et je m’assure de l’absence de problèmes comme une hémorragie, une chute de tension, etc. Une fois stables, les patients repartent en service « classique » pour la suite de leur convalescence.

Quelle est ta spécialité ? Peux-tu nous en dire plus sur ton quotidien ?
J’ai choisi de me spécialiser dans les services aigus et services d’urgence car c’est ce que je préfère : de l’adrénaline, une absence totale de routine et des journées bien remplies ! Le rythme n’est pas toujours simple (journées de 10 à 12h, gardes le week-end, nuits…) mais c’est là que je m’épanouis le plus.

En ce qui concerne ton blog et ta chaîne Youtube, peux-tu nous parler de la réaction de tes proches quand tu leur as dit vouloir te lancer dans l’aventure ?
Ils m’ont toujours soutenue car ils savaient que ça me rendait heureuse ! J’ai besoin de cet espace à côté de mon quotidien, toutes mes amies et la plupart des membres de ma famille consultent mon blog régulièrement. Ils ont été mes premiers lecteurs !

Que pensent tes collègues de ton autre activité ? Comprennent-ils en quoi cela consiste ?
Je sais que certaines trouvent ça futile et pas forcément utile, mais elle ne jugent pas et respectent mon investissement de ce côté-là. La plupart d’entre elles me demandent des conseils, et se font un plaisir de tester une grande partie des produits que je reçois et que je n’aurai pas l’occasion d’utiliser ! Mais cela ne change rien au quotidien, car quand je suis infirmière, je ne suis pas blogueuse et mon blog n’empiète absolument pas sur ma vie professionnelle.

Est-il déjà arrivé que des patientes te reconnaisse ?
Non, jamais, et j’avoue que cela me terrifierait pas mal… j’ai du mal à imaginer ces deux « mondes » réunis !

Comment fais-tu pour concilier vie perso et vie professionnelle ?
Je travaille beaucoup mais j’ai paradoxalement beaucoup de temps libre, grâce au travail de nuit ou aux gardes que je fais le week-end. Je fais de ma famille ma priorité, et profite de moments libres pour tourner mes vidéos, et écrire mes articles. Je trouve que je ne m’en sors pas trop mal, je n’ai jamais eu l’impression d’être débordée par ces deux aspects de ma vie jusqu’à présent !

Quelle est ta journée type (en ce moment car si j’ai bien suivi tu es en congés maternité) ?
En ce moment je suis en effet en congé maternité, ce qui m’octroie beaucoup de temps libre ! Ma fille Inès réclame son premier biberon entre 8 et 9h, puis se rendort jusqu’en fin de matinée. Je me lève en règle générale vers 9h, et me prépare tranquillement en attendant qu’elle finisse sa nuit. Puis on sort pour une balade, un rendez-vous médical, ou pour aller voir ses grands-parents… Aucune journée ne se ressemble !

Qu’est-ce que tu prépares à manger pour te remonter le moral ?
Quelque chose de très régressif : coquillettes-jambon, du pain perdu ou une grande tasse de chocolat chaud !

Une anecdote à partager ?
Au sujet de mon blog : un nouveau design est en cours, j’attends le retour de la graphiste mais cela devrait être en ligne d’ici quelques semaines !

Un mot pour la fin ?
Merci beaucoup à Julie de m’avoir reçue sur ton blog pour cette interview, et je vous donne rendez-vous sur mon blog si cela vous dit !

🍋 🍋 🍋

Cette rencontre avec Mariel est maintenant terminée. Heureusement, vous pouvez la retrouver sur son blog, sa chaîne Youtube, TwitterFacebook et Instagram.

Ce fût un plaisir de pouvoir échanger avec elle. Elle est disponible et sympathique. Je vous invite sincèrement à découvrir ce qu’elle fait si ce n’est pas déjà le cas.

En attendant de me retrouver prochainement dans un autre article vous pouvez me rejoindre sur les réseaux sociaux, c’est par ici :
Hellocoton – TwitterFacebookInstagramPinterestInspilia – Bloglovin

A bientôt les amis !

Julie – Mademoiselle est jolie à sa manière

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge