Bonjour,

On se retrouve pour une chronique du livre « Je suis healthy ! ».

Auteur : Margot de Youmakefashion
Éditions : First Editions
Collection : Développement personnel
Date de parution : 24 mai 2018
Prix : 14,95 €
Disponible sur Liseuse : oui, au prix de 11,99 € sur kobo
ISBN : 2412037361
Nombre de pages : 192

Je suis les aventures de Margot sur les réseaux sociaux, Youtube et son blog depuis quelques années. J’apprécie sa simplicité, sa manière de partager avec ses abonnés et son naturel. Je trouve cette nana attachante. J’avais adoré lire son premier bouquin «  Je suis Happy » écrit avec sa maman sophrologue.

Je ne suis pas franchement pour les régimes alors j’étais sceptique (concernant le programme Powerdiet) lorsqu’elle en parlait. Alors oui ! les effets sur Margot étaient visibles mais j’ai tendance à me poser des questions lorsqu’il s’agit d’alimentation. Je me sens mal à l’aise avec mon corps, j’aimerais perdre quelques kilos et tout… Ce qui me gêne c’est l’image que renvoi les régimes : la privation pendant, le relâchement et les kilos en plus après. Sauf que le programme Powerdiet est un rééquilibrage alimentaire. Et ce n’est pas un régime, il s’agit plutôt de prendre de bonnes habitudes alimentaires. De coup, à l’annonce de ce nouvel ouvrage j’étais très intriguée.

4ème de couverture :

Moi, c’est Margot. Je suis youtubeuse et blogueuse, et vous me connaissez peut-être sous le nom de @youmakefashion. Cela fait plus de 8 ans que je partage avec mes abonnées mes conseils mode, beauté, déco, sport, nourriture, voyages…
En 2017, j’ai décidé d’entreprendre un rééquilibrage alimentaire avec Sarah, fondatrice du programme Powerdiet. Un changement d’hygiène de vie radical et passionnant qui m’a poussée à ouvrir un second compte Instagram, @biendansmonslip.
Suite à cela, j’ai reçu tellement de questions et de témoignages que j’ai eu envie de partager mon expérience pour aider celles qui souhaiteraient se lancer. Dans ce guide healthy, vous trouverez des conseils pratiques pour réapprendre à bien manger, adopter des habitudes saines, se lancer dans des recettes originales et gourmandes, programmer des séances de sport, garder le sourire et la motivation, et tout un tas d’informations sur la nutrition et la diététique. Êtes-vous prête à relever ce défi ?

A propos de l’auteur : Margot, 30 ans, youtubeuse et blogueuse qui partage depuis plus de 8 ans ses looks, bons plans, bonnes adresses, voyages, déco, recettes…

Mon Avis :

Apparence de la 1ère de couverture

La première de couverture est plutôt dans des tons froids.

A gauche, Margot pose le visage vers la lumière semble regarder vers l’avenir. Son visage est sourient, elle a l’air épanouie. Elle est vêtue d’une chemise rose poudrée et d’un tablier vert sombre. Au premier plan (en bas de la photo), on peut observer différentes assiettes, un smoothie et des fleurs. Le fond est gris.

Les photos et illustrations

Les nombreuses photographies sont prises avec goût. Celles dans la catégorie recettes me donnent clairement envie de goûter aux mets proposés.

Photos et illustrations appuient le texte, rendent l’ensemble plus vivant en donnant envie de poursuivre sa lecture.

Le contenu

Dans ce livre Margot nous propose ses conseils, recettes et astuces pour mieux manger, gagner en énergie, se sentir mieux et être en bonne santé.

Le livre se découpe 9 parties permettant de s’y retrouver facilement.

A propos de moi
Dans cette partie, Margot se présente et parle brièvement de son rééquilibrage alimentaire.
Ensuite il y a une page sur Sarah qui intervient plusieurs fois au fil des pages.
Puis on retrouve une sorte d’introduction au contenu du livre.

Qu’est-ce que le rééquilibrage alimentaire ?
C’est LA partie qui selon moi explique le mieux le principe de ce changement et comment ne pas baisser les bras. C’est également dans cette partie que l’on retrouve les conseils de Margot ainsi que son expérience. Vous l’aurez peut-être compris, j’aime beaucoup cette partie. Je la trouve très bien écrite, elle me fait déculpabiliser et me redonne du courage/motivation.

Une question d’organisation
Ce chapitre nous donne des astuces pour s’organiser et gérer le rééquilibrage alimentaire au quotidien. En gros, on apprend à trouver un certain équilibre.

Healthy oui, mais j’ai une vie !
Ou comment changer son alimentation sans se priver et arrêter de vivre. Le mot d’ordre : se faire plaisir !

Cuisine et alimentation : tout ce qu’il faut savoir
Selon l’auteur, on retrouve ici des banalités que l’on a tendance à mettre de côté. J’aime bien lire les astuces pour manger mieux sans se ruiner, sans faire de faux-pas. Margot nous donne des alternatives auxquels on ne pense pas forcement et qui permettent de diversifier son alimentation.

Sport
Pour la santé et l’équilibre, il est important de faire du sport. Dans ce chapitre, on trouve des réponses à nos questions avec une routine illustrée à faire à la maison et sans matériel.

Place aux challenges !
Des challenges pour pimenter l’expérience et tester de nouvelles choses : j’adore l’idée !

Mes recettes
Etape obligatoire pour réapprendre les bases de l’alimentation tout en se faisant plaisir. J’ai tester plusieurs recettes et je les trouve gourmandes à souhait.

Et après ?
C’est bien beau de retrouver un certain équilibre encore faut-il conserver ses bonnes habitudes. Margot nous fait un bilan et nous donne ses conseils pour garder une bonne hygiène de vie.

Avis général

J’ai beaucoup apprécié les conseils de professionnels notamment le mot de Sarah qui complètent les propos de l’auteur. Je trouve cela rassurant.

J’ai moins aimé la section sport, Margot n’y est pour rien, je n’arrive pas à m’y tenir (mon tapis s’est perdu au fond de mon placard depuis bien trop longtemps).

Pour compléter son livre et aider ses lecteurs dans cette démarche de rééquilibrage alimentaire, Margot a proposé « 3 semaines pour être bien dans mon slip ». Il s’agit de proposer des idées de menus pour la semaine avec une liste de courses. Je trouve l’idée géniale. En plus, elle a créé un compte Instagram dédié @BienDansMonSlip qui permet d’avoir des idées et de suivre les progrès de chacun des participants.

Je ne suivrais peut-être pas le programme mais je retiendrais à coup sûr les astuces, conseils et suivre les recettes. J’ai hâte de voir si cela va me permettre de mieux me nourrir (quel programme !).

🍋 🍋 🍋

Est-ce que ce bouquin vous plaît ?
Si vous avez lu ce livre, qu’en avez-vous pensé ?
Appréciez-vous les bouquins de développement personnel ?
Est-ce que cela vous intéresse ?
Avez-vous des livres à me conseiller ?
N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaires !

🍋 🍋 🍋

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :
Les Influenceuses – TwitterFacebookInstagramPinterestInspilia – Bloglovin

Merci pour votre visite,

Julie – Mademoiselle est jolie

0
Share

J’habite depuis août 2014, en appartement, ça n’a pas toujours été le cas. Ce changement en a entraîné d’autres pour mes animaux. Je tenais à vous parler de mon expérience – le cas de mon chat surtout puisque mon chien n’est plus. D’ailleurs, à sa mort, j’ai écris un article sur le vif – vous pouvez le retrouver ici.

Attention ! Je ne suis ni vétérinaire, ni comportementaliste animalier, ni phytothérapeute ou autre professionnel du genre, je vous parlerais juste de mon expérience avec mon félin, de mes habitudes…

Le changement d’habitat…

Après la vente de la maison familiale, nous avons aménagé dans une appartement avec balcon. Nous avons d’abord déménager les meubles & les cartons.

Nous avons été obligé de faire l’aller-retour avec le chien entre la maison et l’appartement. Pour la chatte, nous avons attendu le dernier jour. Le plus dur a été de l’appâter et de la mettre dans sa caisse qu’elle déteste ! Elle ne cessait pas de miauler pendant le trajet. Un miaulement déchirant, c’était affreux. Arrivé sur place, l’appartement étant heureusement doté d’un sas, j’ai ouvert la cage et attendu. Elle était littéralement perdue. Mais elle a semblé reconnaître les meubles ET SURTOUT il y avait le chien. Celui-ci est devenu son point de repaire.

A savoir : un chien est attaché à son maître, un chat est plus attaché à son habitat ou territoire qu’il choisit en fonction de la nourriture.

Isis adopte le comportement de mon chien, depuis plusieurs années. Elle me suit partout, un vrai toutou. Elle a pris des mimiques de Simba. Mais elle était dans un endroit inconnu, elle devait tout découvrir. Ses habitudes ont dû changer.

Ma mère était en vacances, ce qui a facilité la transition. Moi, je travaillais chez Quick à ce moment là. Horaires décalées, pas vraiment le temps pour les animaux… C’était difficile.

Le pire était la nuit. Isis était habituée à dormir dehors ou à chasser. Elle était folle. Parfois en crise. On aurait dit une enragée. Un vrai fauve ! Elle faisait ses griffes partout, elle courait comme une dératée, elle miaulait… Impossible de dormir.

Je me suis rendue chez Animal & Co, j’ai expliqué mes problèmes avec Isis.
Un vendeur vraiment engagé et passionné, m’a conseillé de prendre Feliway. Il s’agit d’un diffuseur qui contribuent au bien-être du chat dans son environnement en favorisant la sérénité de son habitat, il peut aussi servir à contrôler les comportements indésirables. Ce produit reproduit une phéromone dégagé naturellement par le chat pour marquer son territoire et la diffuse dans les pièces pour ainsi créer ce sentiment de bien-être chez le chat. Le territoire d’un chat est un endroit où il se sent bien et en sécurité. Il est apaisé.
Il m’a également conseillé de prendre un arbre à chat, de l’herbe à chat et un jouet. Cela lui permettra de s’occuper.
J’avais ma solution !

Elle a sa chaise, son espace à elle. Cela lui convient parfaitement.

Je joue, le plus souvent possible, avec elle. Je fais en sorte d’être présente autant que possible. Je la câline, la gâte… C’est important !

Éduquer un chat ?

Comme tous les animaux domestiques, il est possible d’éduquer un chat. Pour Isis, lui mettre de l’anti-puce – le chien sortait et donc les puces rentraient avec lui – lui donner du vermifuge est une galère sans nom. Nous ne parvenons pas à lui couper les griffes mais j’y travaille. Si vous avez des conseils à ce sujet… Elle adore se faire brosser même si elle se lasse vite. En arrivant ici, elle faisait pipi dans les pots de fleurs – habituée à faire dehors dans le potager c’était le changement le plus compliqué. On lui a appris à ne plus y aller avec un spray avec de l’eau – j’ai utilisé un spray que j’utilisais pour les plantes – quand elle faisait dans la terre et des friandises puis des câlins quand elle allait à sa litière. La journée, on mettait un carton sur la terre, autour de la plante. Pour l’empêcher d’y aller en notre absence. Elle a fini par comprendre.
C’est un pan à part entière de l’éducation du chat.

La médecine douce…

La mort brutale de Simba m’a fait réfléchir. La médecine classique n’a rien pu faire pour lui à part soulager ses souffrances en le piquant. Traumatisée par sa souffrance, son regard d’appel au secours, je n’ai pas su voir d’autres options pour lui.

En voyant ses premiers symptômes des mois auparavant, j’ai eu peur de la sentence du vétérinaire. J’ai refusé de l’amené le voir. Si j’avais eu connaissance de la médecine douce plus tôt, je me serais sans hésité tourner vers ces méthodes. Je me serais renseignée, j’aurais pris rendez-vous…

Je refuse qu’une telle chose se reproduise. Je suis tombée sur des livres, sur des articles dans différents médias sur la phytothérapie animale, l’acupuncture, l’ostéopathie, l’aromathérapie… Les manières de « soigner son animal autrement ». Je vais me tourner vers des produits de ce type, des professionnels du genre pour Isis. J’ai ouvert les yeux, pris du recul.

J’ai entendu parler de la marque Phyto-Compagnon que je pense tester sur Isis.

Avez-vous des animaux de compagnie ?
Ont-ils déjà été malades ?
Vivez-vous en appartement ou dans une maison ?

Avez-vous déjà essayé la médecine douce pour votre animal ?
Avez-vous des conseils pour l’éducation de mon chat ?

Julie – Mademoiselle est jolie

0
Share

Happy Friday mes citrons !

J’espère que vous avez eu l’occasion de préparer vos valises, cela signifie en effet que vous partez, êtes ou êtes partis en vacances – bonne nouvelle – et que vous êtes des as de l’empaquetage et de la planification. Pour ma part, c’est toujours une épreuve. Je suis la fille qui s’assied sur sa valise pour la fermer. Celle qui prend toujours trop de choses au cas où … C’est donc avec la plus grande attention que je me suis attelée à la tâche.

Faire une liste

Je suis une grande adepte des listes, j’en fais pour tout, tout le temps, partout, j’en sème… J’en sème… Au grand damne de ma mère. Oui je l’ai dis dans mon article précédent – je veux voir si tu suis l’ami !
En ce qui concerne la préparation de la valise, il me semble important d’en faire une, ça permet de ne rien oublier. Mettez tout par écrit. Établissez une liste des vêtements, accessoires, objets, linge dont vous aurez besoin. Essayer de composer vos tenues, on prend toujours plus de hauts que nécessaires, ce n’est pas grave ! Il ne faut pas trop en prendre, on est toujours tenté de faire du shopping sur le lieu de vacances donc inutile de se charger.
Cette année, je pars en camping, du coup ma mère est derrière mon dos et insiste pour que je prenne :
– sac de couchage,
– couverture,
– plaid,
– draps…
Ce qui prend ÉNORMÉMENT de place. Je vais devoir la jouer serré et bien organiser le contenu de ma valise.
A savoir : Ma valise est une warrior poke Emmy – elle a du vécu la petite dame : elle a fait l’Italie, parcouru l’Angleterre, exploré la Pologne et ses montagnes et à présent elle va conquérir le Bassin d’Arcachon !

Miniaturiser

Vous pouvez prendre des produits cosmétiques, hygiène… miniatures. Si vous tenez à votre gel douche préféré ou votre shampoing, sachez qu’il existe des kits de voyage avec des petits flacons, vous pourrez transvaser tout ça dedans. Personnellement, je n’ai pas de tête et j’ai zappé d’acheter des miniatures DAMN !

Plier intelligemment vos vêtements 

Pour gagner de la place rouler vos vêtements façon Wrap – tu les roules quoi !
Explications : plier vos vêtements de manière classique puis rouler les, vous gagnerez de la place. L’efficacité réside dans l’empilage, combler les trous, rouler les shorts, tee-shirts… permet d’occuper l’espace disponible.

Voilà, cet article est à présent terminé, n’hésitez pas à partager vos conseils et astuces en commentaires. Je vous souhaite de bonne vacances.

A très vite sur le blog,
Bisous acidulés

Julie – Mademoiselle est jolie

 

 

0
Share

Hello hello,

Comme le mois dernier, je joue le jeu et accepte le défi des filles de allthestuffineed, on se retrouve donc pour un nouveau thème. Ce mois-ci il s’agit de : « We are the reckless, we are the wild youth, chasing visions of our futures. »
Traduction : Nous sommes les téméraires, nous sommes la jeunesse sauvage, pourchassant les visions de nos avenirs.
Et là j’avoue trou noir ! Alors j’ai un peu triché et j’ai lu leur explications [c’est mal je sais !]. Elles nous proposent : un souvenirs entre amis, un look pour jeunes, votre adolescence, un maquillage plutôt fun…
C’est déjà plus simple.
Oui mais je n’aime pas faire comme tout le monde, je trouverais ça dommage surtout qu’il s’agit d’un moyen de s’exprimer autrement.
Réfléchissons…

Et si justement on parlait d’avenir ?

En ce moment dernière ligne droite pour TOUS les élèves et étudiants EH OUI ! Ils passent leurs exams… Bizarrement cette chose affreuse, stressante au possible et limite angoissante me manque. Oui Oui vous avez bien lu !

Explication :
J’ai obtenu [comme vous le savez si vous me lisez] mon BTS en juillet dernier et depuis « Oh rage, Oh désespoir ! »… RIEN, NADA , NIET…
Ma vie est devenue morne car je n’ai pas pu poursuivre mes études à ma guise [je ne fais pas de pub pour la pub de la télé… Non non, c’est un malentendu !]. Je voulais poursuivre en licence communication, j’enchaîne les petits boulots sans rapport aucun avec mon diplôme [censé m’apporter un emploi dès la sortie de l’école – Tu parles Charles !].
Revenons au sujet de ce billet.

La période des examens est bien souvent riche en stress et angoisses en tout genre [comme dit plus haut]. Cette période est un moment très important de la vie de tout un chacun. Le travail intellectuel est intense, la concentration est à son apogée, la mémoire est quant à elle fortement sollicitée. Quelques facteurs peuvent cela dit être la cause de l’échec à une épreuve : le stress, le manque de sommeil, la tension, etc.

Je vais tenter de vous faciliter la vie avec des articles à base de conseils et astuces pour gérer au mieux le stress et la pression des exams ! Il n’y a plus qu’à se détendre et charbonner !

Alors, motivé(e)s ?

LET’S GO !

Comment survivre aux examens ?

Bac, Brevet, partiels etc… le mois de juin est souvent le mois des examens en tout genre. Nous les filles, nous avons tendance à stresser pendant ces périodes-là. Voici quelques conseils pour se mettre dans de bonnes conditions et réussir ses examens en toute sérénité.

Tout d’abord [si vous n’êtes pas encore face au mur et donc pas encore sur la route des exams] :

Faites des ANNALES toute l’année ou achetez-en [c’est ce que je faisais car j’étais flemmarde]. Apprenez et révisez régulièrement, ce n’est pas au moment des épreuves qu’il faut s’y mettre. On le fait tous [moi la première] mais on le regrette quand on se rend compte de la masse de choses qui doit rentrer dans la tête en si peu de temps.

Aillez confiance en vous

C’est probablement la chose la plus importante pour réussir un exam. Je le sais, j’ai vécu ça moi aussi. Le doute, les camarades qui révisent au dernier moment et sont tellement angoissés qu’ils disent n’importe quoi, le manque de confiance qui fait qu’on efface une réponse qui en fait était juste…

Soyez en forme

Votre condition physique joue sans doute plus que vous ne le pensez. Le conseil le plus avisé : Faire une cure de magnésium. Il permet d’éviter le stress, l’angoisse et la fatigue. Utile donc. Vous pouvez aussi prendre de la Vitamine C pour garder la forme le matin. Enfin, évidemment, limitez les sorties les 2 semaines qui précèdent les examens et dormez beaucoup. Sortir c’est bien mais pas avant et pendant les examens, de plus, le sommeil est récupérateur !

Soyez prévoyante

Soyez prévoyante ! N’oubliez pas les essentiels pour votre journée, préparez les la veille quand les magasins sont toujours ouverts ce qui vous évitera du stress inutile. Prévoyez des mouchoirs, de l’eau, des stylos, des surligneurs… Il faut que vous mettiez toutes les chances de votre côté pour vous sentir bien et pas stressé. Question alimentation, prenez un bon petit déjeuner le matin. Pensez aussi à prendre une petite collation pendant l’examen : misez plutôt sur des aliments qui feront remonter le taux de sucre dans le sang, vous donneront un bon coup de fouet (amande, banane, barres céréales…) et éviteront les gargouillis qui dérangent tout le monde. Surtout, ne vous gavez pas pendant le déjeuner sous peine de vous endormir sur votre devoir pendant la digestion ce qui serait vraiment pas de chance !

Partez bien en avance pour votre exam. Prévoyez large, on ne sait jamais ce qui peut arriver (grève, bouchons, panne des transports en communs, se perdre sur le chemin, …).

Enfin, habillez-vous de façon la plus confortable possible : éviter les jeans trop serrés, les pulls qui grattent, les bracelets qui gênent les poignets et l’écriture, bref rien qui doive détourner votre concentration ! Sans renier votre style, il ne s’agit pas d’un défilé alors restez simple ! Ah et pour vous rassurez embarquez une montre !

Je pense fort à vous et je dit MERDE ! Vous allez assurer, j’en suis certaine !

Bonne journée !

Julie – Mademoiselle est jolie

0
Share

Le blog, ce n’est pas que des découvertes, des favoris et du maquillage, c’est aussi un endroit fait pour vous inspirer. La fête des mères arrivant [à grands pas], j’ai trouvé opportun de vous faire un article à ce sujet. Chaque année c’est le même combat [on est toutes et tous je ne vous oublies pas messieurs dans la même galère], trouver un joli cadeau pour notre mamounette, qui lui fera plaisir. Sauf qu’on cherche à se démarquer des années précédentes, et ce n’est pas toujours choses faciles. Sachant que toutes les femmes ont des goûts différents, j’ai choisi de vous faire un listing des cadeaux qui sont susceptibles de lui plaire. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses.

Une carte cadeau
C’est le cadeau le plus simple pour ne pas tomber complètement à côté de la plaque. Le cadeau qui nous sauve lorsqu’on ne sait pas vraiment de quoi notre maman à besoin. Ça marche toujours. Cela peut être aussi bien en parfumerie comme Sephora, Nocibé, etc. Que pour de la déco, comme Maison du monde. Ou pour des fringues comme Jacqueline Riu, Camaïeu par exemple. De la lingerie aussi Etam, Rouge Gorge. Des loisirs créatifs Cultura entre autre. Le montant varie selon les bourses, et tout le monde y trouve son compte, encore faut-il connaître les goûts de la dame.

Une Box
Il faut vivre avec son temps. Plus besoin de vous expliquer le concept de la box beauté. Les plus connues ? Birchbox, My Jolie Box, et GlossyBox. Bref, toutes proposent une box chaque mois, et en plus, selon les événements du mois, une autre peu être créée, en collaboration. C’est bien entendu le cas pour la fête des mères. Le seul soucis, c’est que l’on ne connait pas toujours le contenu.
Il existe également des box :
– collants (Gambettesbox),
– mode
– bijoux (Emma & Chloé),
– thé (lathebox, envouthe),
– chiens (woufbox, doggybox),
– chats (Miaoubox, Kittybox),
– bouffe (La Bonne Box, Gourmibox, Gastronomiz, Eatyourbox, Kitchen Trotter),
– bonbons (Candyscovery, lesbonbecs),
– formages (Les Nouveaux Fromagers),
– vin (Vitibox, Le Petit Ballon)…
Et pleins d’autres encore (cf : Choisir Une Box)
Bref des box pour tout le monde et tous les goûts, toutes les mamans et les porte-monnaie, le choix peut donc être très perso.

Du maquillage ou des soins pour le visage
À cette période, vous pouvez retrouver des promotions en parfumerie donc vous aurez le choix. Côté soins, je conseille des crèmes de jour ou de nuit, pour peaux sèches ou matures, ce sont des basiques, des valeurs sûres, qui ne resteront pas au fond du placard de leur salle de bain. Côté makeup, cela dépend de leur goût. Quelle partie du visage elle aime accentuer, teint, yeux ou lèvres, vous avez le choix.

Un soin ou un massage en institut
Elles prennent si bien soin de nous, pourquoi ne par leur retourner l’appareil, en leur offrant un moment de détente entre les mains de professionnels. Bien entendu, renseigner vous sur le lieu, et choisissez-le bien, parce que, comme partout, il y a vraiment de tout.

Un foulard
Un accessoire chic, idéal pour la belle saison. Qu’il soit de marques (Hermès, Liu Jo) ou non, cela toujours de l’effet. En plus, maintenant il y a plein les dépôts-vente, parfait pour les budgets plus serrés. Je trouve, que c’est un accessoire très élégant, et indispensable à partir d’un certain âge, à mon sens.

Un objet décoration
La déco est devenue une vraie passion pour la plupart d’entre nous. Cela peut être n’importe quoi, un vase pour les amoureuses des fleurs, une bougie, un miroir, ou même un objet sympa pour décorer l’entrée. Vous trouverez votre bonheur aussi bien dans de grandes enseignes que dans de petites boutiques, plein de charmes ; si vous êtes manuelles vous pouvez même créer de jolies choses de vos mains [un petit conseil si vous choisissez cette option Hellocoton est une mine d’or].

Un bijou
Toutes les mamans ne sont pas forcément très bijou, mais si elles ont adoré votre cadre avec des pâtes, elles ne pourront qu’aimer un joli bijou choisi avec amour. Là, c’est pareil vous voyez en fonction de ses goûts. Si elle est plus bijoux fantaisies ou alors d’un niveau au dessus. Vous pouvez en trouver de très beaux dans des magasins comme Zara, et sur internet. Pour un cadeau plus personnel n’oubliez pas le DIY !

Des bijoux-tattoo
Vous n’avez pas pu passer à côté de cette très jolie mode: les tattoos éphémères en forme de bijoux, idéal l’été sur peau bronzée. Après tout dépend de l’âge de votre mère, je sais que la mienne s’en fiche complètement ! Le site le plus connu est Flash Tattoo mais vous pouvez désormais aussi en trouver chez Sephora.

Un bouquet de fleurs
Classique mais qui fait toujours plaisir, votre maman pensera à vous le temps qu’il durera. Parfait pour les micro-budgets et les plus gros.

J’espère que mon article vous aura aidé. Personnellement, je lui ai acheté quelque chose qu’elle n’avait plus [indice : flacon vide au contenu qui sent bon]. Rien d’original mais l’utile est parfois une bonne idée cadeau et évite de se prendre la tête. N’oubliez pas : « les plus beaux cadeaux viennent du cœur » et « c’est le geste qui compte ».

Bonne journée et bon courage.

Julie – Mademoiselle est jolie

0
Share

Qu’est-ce que l’urticaire ?

L’urticaire est une maladie de la peau qui se manifeste par des plaques rouges, souvent associées à des démangeaisons. En général, les crises sont brèves et isolées. Néanmoins, l’urticaire peut aussi s’établir de façon chronique. La réaction est provoquée par l’activation d’une cellule immunitaire : le mastocyte.

L’urticaire est une maladie inflammatoire de la peau. Elle est caractérisée par des plaques (ou papules) rouges ou rosées, superficielles, arrondies, bien limitées et en relief. Ces lésions sont fréquemment associées à des démangeaisons, ou prurit, comme en cas de piqûres d’orties (origine du mot urticaire).

L’éruption touche généralement la surface de la peau, mais elle peut parfois s’étendre en profondeur ou gagner les muqueuses. On parle alors d’œdème de Quincke ou d’angio-œdème. Cette forme d’urticaire siège principalement sur le visage (paupières et lèvres). Elle peut se révéler dangereuse si elle atteint la gorge.

Mon vécu

J’ai commencé a avoir de l’urticaire quand j’étais petite. Ce jour là, je jouais dans l’herbe et ça me grattais, mes parents m’ont dit de ne pas toucher. Le soir venu je suis allée me coucher seulement dans la nuit je me tapais contre le mur tellement ça me démangeais ce qui a réveillé ma mère. Elle est venue me voir et s’est aperçue que j’avais des sortes de plaques rouges et cloquées qui s’étendaient du cou aux pieds. Elle a dit à mon père que nous devions aller à l’hôpital. Je n’en pouvais plus, je pleurais, je n’arrivais pas à m’empêcher de me gratter. A l’hôpital, ils m’ont injecter un produit car étant petite ils avaient peur que la crise s’aggrave. Le médecin m’a laissé avec une infirmière le temps que le produit agisse et que la crise diminue. Il m’a fait rentré.

Je n’ai plus rien eu pendant des années.

Et puis un jour, je me baignais et ma peau s’est mise à me gratter. Ma mère a regardé et s’est souvenu que j’avais fait une crise d’urticaire. Elle a appelé mon médecin traitant qui lui a dit de venir. Il m’a examiné, m’a prescrit des médicaments.

Au collège quelques jour après j’ai fait une crise ce qui est assez impressionnant dans la mesure où je fais des crises d’urticaire géantes. Le soir même on a pris rendez-vous chez une naturopathe.

Les conseils d’une naturopathe

Lors de mon rendez-vous chez la naturopathe, elle m’a conseillé d’arrêter le lait de vache, cet aliment étant trop acide.  Je me suis mise à boire des laits végétaux (lait d’amande, de riz..), des tisanes, du thé… Il fallait que je bannisse cet aliment de ma vie. Elle m’a également donné des mixtures à base de plantes à prendre matin, midi et soir.

Mon expérience vis à vis de ces conseils

J’ai été mieux pendant quelques temps, je dirais donc que ça marche. Mais mon urticaire est réapparu au lycée, j’ai dû me rendre aux urgences alors que j’étais interne, le médecin m’a prescrit un traitement d’urgence [que je doit prendre en cas de fortes de crises], ce qui m’a fait abandonné toutes ces contraintes alimentaires.

Consultation de dermatologue

Je suis suivie par une dermatologue depuis longtemps. Au cours d’un de mes rendez-vous elle a changé mon traitement contre un moins agressif. Je le prend encore aujourd’hui. Dès que j’arrête mon urticaire recommence et même quand je prends ce traitement quotidien, je fais des crises dans la mesure où la cause n’a pas été trouvée. Je ne peux pas mettre ce que je veux sur ma peau, j’essaie donc d’éviter les produits avec parabens, colorants… J’opte de préférence pour des cosmétiques garantis hypoallergéniques et développés sous contrôle dermatologique. Ce qui reste une contrainte vu que j’adore tester de nouvelles choses.

Je n’ai, à ce jour, vu aucun allergologue puisque je ne consomme jamais les mêmes aliments, ce n’est jamais à la même saison bref on ne saurait pas où chercher.

J’espère que cet article pourra vous aider. N’hésitez pas à partager votre expérience.

A bientôt mes petits chats.

Julie – Mademoiselle est jolie

0
Share