En toute honnêteté, je ne sais comment écrire cet article pour vous expliquer… Alors le construire Peuh !

Après ces absences répétées [dont une pause qui a duré des mois], je reviens avec l’intention de reprendre les choses en main. Cette année, je vais essayer d’écrire plus souvent, plus régulièrement. Je ne peux rien vous promettre. Je vais faire de mon mieux. Je vais tenter de ne pas angoisser pour une page blanche, de ne pas me trouver d’excuse et de me faire plaisir. Me faire plaisir ET le faire par plaisir c’est mieux. Mieux que de coucher des mots juste pour noircir des pages. Mieux que de me sentir obligée de vous écrire. Mieux que de me forcer alors que je n’ai pas la tête à ça.

Je ne dois pas être la première blogueuse à vous dire ça, je ne serais probablement pas la dernière mais… Cette fois je reviens pour de bon !

Je vais m’organiser et prendre le temps d’écrire. J’adore ça écrire. Je n’ai jamais arrêté d’écrire, j’ai simplement cesser de publier des articles sur mon blog préférant mes carnets et délaissant pour quelques heures les écrans. Oui. Parce que vois-tu, je passais mes journées à saisir des dossiers. J’avais un CDD (autant pour moi, je suis en CDD jusqu’à mercredi 31 janvier 2017 à 16h). Rien de bien palpitant. Un emploi qui nourrit. Même pas de quoi prendre un appart’. Même pas de quoi prendre mon envol. Même pas de quoi quitter le nid.

Je suis de retour. Je suis là. C’est tout ce qui compte, je crois.

Comme je vous le disais plus haut, je ne vous promets rien. Je ne souhaite pas me fixer d’objectifs que je ne tiendrais jamais. Je vais juste passer écrire de temps en temps, quand je serais inspirée, quand j’en aurais envie ou peut-être quand j’en aurais besoin ?! En tout cas, j’écrirais quand j’aurais quelque chose à vous dire, des jolies choses à partager ou de belles découvertes à transmettre.

J’espère que vous serez au rendez-vous. J’espère que vous ne m’en voulais pas.

A bientôt.

0
Share

… de vivre

ma-raison-de-vivre

Depuis quelque temps, je ne travaille plus – pas de remplacements RIEN à me mettre sous la dent [si vous êtes responsable d’une entreprise sur Agen ou même ailleurs je cherche un emploi] – je lis. Que dis-je, je dévore des livres ! Début décembre, je me suis offerte « Ma raison de vivre » de Rebecca DONOVAN.

Ma raison de vivre c’est l’histoire émouvante d’Emma une jeune fille.
En apparence, Emma est une fille bien sous tout rapport. Lycéenne parfaite, meilleure amie de la file la plus populaire du lycée, meilleure élève de sa promotion, elle excelle dans tout ce qu’elle entreprend et est d’ailleurs une athlète accomplie. Elle semble avoir un avenir merveilleusement bien tracé. Emma n’a pourtant qu’une amie, Sara, et ne sort jamais. Em cache un lourd secret.
Obnubilée par les cours, elle ne remarque pas l’intérêt que lui portent ses camarades de classe, au risque que ceux-ci se mettent à croire qu’Emma les snobe volontairement. Mais c’est une tout autre raison qui la pousse à être focalisée par son dossier scolaire qui se doit d’être parfait. Son père étant mort dans un accident alors qu’elle n’était qu’une enfant, sa mère l’a abandonnée et confiée à son oncle. Emma est devenue la souffre-douleur de sa tante Carol, qui ne cesse de la brutaliser sans raison. Son oncle, Georges ferme volontairement les yeux, et par amour pour ses deux petits cousins, Emma endure la situation sans broncher. Elle compte les jours avant sa libération qui pour elle sera sa majorité et l’entrée à l’université. Se taire, subir, ne rien dire… Cela aurait pu parfaitement continuer si elle n’avait pas croisé la route d’Evan. En effet, l’arrivée dans son lycée d’Evan Mathews, un jeune homme débarquant tout droit de San Francisco, va bouleverser sa vie. Le jeune est bien décidé à percer le mystère autour de la demoiselle. Seulement voilà, sa quête de vérité pourrait la mettre en danger. Personne ne la connaît vraiment. C’est ce mystère qui attire immédiatement Evan. Em a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie, non qu’il la laisse indifférente… Il va réussir à chambouler le quotidien bien huilé de la jeune fille, et devenir sa raison de vivre. Il ignore qu’en tentant coûte que coûte d’entrer dans sa vie, il la menace directement…

J’ai entendu parler de ce livre par Léa de la chaîne Je ne suis pas jolie. J’ai hésité, l’histoire me plaisait mais j’avais peur que ça soit trop nian nian ou déjà vu. J’ai craqué et l’ai acheté. Je ne regrette pas du tout !

Ma raison de vivre m’a émue aux larmes.

Comme vous le savez – ou pas – j’achète souvent les bouquins si la couverture me plaît. Celle-ci m’a séduite. Elle est épurée, classe et m’a donné envie de découvrir cette histoire. La 4ème de couverture en dévoile très peu sur le fond. Sans le retour de Léa, je n’aurais pas saisi celui-ci. Je trouve ça dommage ! Le résumé – qui n’en est pas vraiment un – traite juste de la violence dont Emma est victime – tout en restant assez vague à ce propos – et de sa rencontre avec Evan.

Le sujet est abordé avec beaucoup de goût. Il n’est pas traité de la mauvaise manière, l’auteure n’en a pas trop fait, c’est juste émouvant et touchant. Le thème de ce livre est fort, intense et ne peut laissé le lecteur de marbre. On a envie d’aider la jeune fille a sortir de cette horreur que personne n’est censé vivre. Rebecca réussit avec brio à nous faire ressentir les émotions d’Emma, à nous faire comprendre ses peurs et pourquoi elle garde ça secret. On pourrait croire qu’il est facile de sortir d’une situation pareil, qu’il suffit d’en parler mais bien souvent, les choses sont compliquées. Cette histoire est tellement réaliste que j’arrive à comprendre les personnes – femmes, enfants, hommes – battus par leurs proches… Je me suis sentie concerné par l’histoire d’Emma. J’ai été envoûté par le récit que Rebecca DONOVAN nous propose dans cet opus. L’histoire est parfaitement bien écrite. La fluidité et le rythme nous entraîne. A aucun moment, je n’ai eu envie de le poser en me disant que c’était trop mal construit, bien au contraire. L’auteure a su aborder des sujets sensibles avec justesse. J’ai été submergé par les émotions, oscillant entre angoisse, colère, peur et espoir. Il m’est arrivé de rire.

Le personnage d’Emma est attachant. Je n’ai pas compris la position de Sara, pourquoi elle ne l’aide pas plus. On sent qu’elle voudrait faire plus mais elle respecte les choix déroutants d’Em. Elle ferme les yeux sur la souffrance de sa copine, j’en aurais été incapable. Quant à Evan, ce n’est clairement pas le genre de mec qui m’attire. Il pousse Emily alias Emma dans ses retranchements. On sait très peu de choses sur lui. On le découvre petit à petit au même rythme qu’Emma. Je n’aime pas trop sa personnalité. J’aurais aimé qu’il soit plus profond. Il réagit tellement comme un enfant, je cherche sa maturité. En même temps, il apporte un peu de légèreté et de fraîcheur au bouquin ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi.

Ce livre n’est pas LE coup de coeur de l’année. J’ai été entraîné dans l’histoire mais pas particulièrement transcendé. Je vous conseille tout de même ce livre.

 

… d’espérer

ma-raison-desperer

Ma raison d’espérer est la suite de Ma raison de vivre.

J’ai eu la chance de lire le tome 1 après que le 2 soit sorti. J’ai quasiment enfilé les deux à la suite.

J’avais été surprise par la fin du 1. Pour le tome 2, j’ai eu un peu plus de mal à rentrer dans l’histoire. Clairement, j’ai été déçue. Certes, on retrouve les mêmes personnages avec leurs personnalités… Mais… J’ai été déboussolée. Le début du livre ça allait à peu près, la suite ne m’a pas emballée du tout !

Je m’explique.

Ce livre est frustrant. Je ne savais plus quels personnages apprécier, quoi penser de tout ça…
Evan m’a plus que déçu. La nouvelle – Analysa – m’a juste agacée, je n’ai pas trouvé d’intérêt à sa venue. Le pire c’est sans doute Jonathan et Rachel la mère d’Emma, je n’ai pas compris le but de l’auteure en les insérant dans le récit. J’avais envie de les baffer. Sara était un peu trop en retrait et je trouve ça dommage.

C’est une saga donc forcément il faut faire durer la chose. Je trouve l’intrigue mal ficelée. Moi qui adorait la manière dont Rebecca traité le sujet dans le tome 1 pour le coup je suis restée perplexe ! Les personnages se font souffrir sans raison, l’histoire est trop répétitive. La fin ne me plaît pas. BREF j’ai le cul entre deux chaises – comme on dit !

J’attends de voir le tome 3, la sortie de celui-ci est prévue pour mai 2016. En espérant que cet opus sera plus concluant et satisfaisant que le tome 2.

Ma critique en résumé
Ma raison de vivre => Top.
Ma raison d’espérer => Avis mitigé.

 

Et voilà, nous en avons enfin fini avec ce post ! J’espère vraiment que cet article vous plaira.

Les avez-vous lu ?
Qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous apprécié ? Pourquoi ?
Si vous avez lu les 2 tomes présentés ci-dessus, pensez-vous acheter le tome 3 ?
Sinon est-ce que ça vous tente ?

N’hésitez pas à me dire tout ça en commentaire. Je serais ravie de vous lire…

Bisous acidulés mes poupées,

Hellocoton – TwitterFacebookInstagramPinterestInspilia

Julie – Mademoiselle est jolie

0
Share